Bébé nageur

Après avoir passé plusieurs mois dans le ventre de leur mère, les bébés ont gardé un réflexe appelé le « réflexe natatoire ». Jusqu’à 6 mois, ils sont capables de retenir leur respiration quelques secondes sous l’eau et de nager un peu avec l’aide d’un adulte. Par conséquent, beaucoup de parents commencent à les baigner tôt pour qu’ils ne perdent pas leur aisance dans l’eau en grandissant. A partir de quel âge peut-on baigner son bébé ? Quels sont les précautions à prendre ? Comment devenir un bébé nageur ? On vous explique tout.

Quel est l’âge minimum pour baigner un bébé ?

Image d'une maman et son bébé dans l'eau

La baignade n’est pas sans risques, que ce soit à la piscine ou à la mer, il est donc préférable d’attendre un peu avant de baigner votre bébé pour la première fois. On conseille de ne pas le baigner avant l’âge de 4 mois : en effet, jusqu’à 4 mois, les risques d’infection sont élevés chez le bébé, ainsi que chez la maman si elle a accouché par césarienne.

  • A partir de 4 mois, on considère que votre bébé pourra se baigner dans une piscine privée avec de l’eau chaude (32 °C minimum).
  • A partir de 6 mois, il pourra se baigner dans une piscine publique (où l’eau est plus froide et où l’environnement est plus « hostile » à cause du bruit et des têtes inconnues), par exemple en intégrant un cours de bébés nageurs.
  • Avant l’âge de 12 mois, le bébé ne doit pas se baigner plus de 30 minutes.

Afin de faciliter la transition, il est recommandé de préparer le bébé à se baigner dans une eau plus froide en changeant peu à peu la température du bain de 37 °C à 33-34 °C.

Après un an, on pourra laisser les bébés plus longtemps dans l’eau, dans une eau un peu plus froide, mais attention, il faut que la température de l’air extérieur reste relativement chaude. Indépendamment de l’âge, il faut également que votre bébé ait reçu la deuxième injection du vaccin DTP (diphtérie, tétanos, polio) avant de pouvoir être baigné pour la première fois.

Quels sont les risques ?

Une étude menée par l’Université de Louvain en 2010 et confirmée par la suite par les travaux du Pr Alfred Bernard, spécialiste des effets nocifs du chlore, a montré que participer aux bébés nageurs peut augmenter le risque de pathologies respiratoires comme la bronchite, l’asthme ou les allergies.

Logo de danger pour le chlore

Ces résultats s’expliquent par un gaz présent dans l’eau chlorée et dangereux pour les poumons des enfants très jeunes : le trichloramine. Ce gaz formé par le mélange du chlore et de certaines matières organiques (urine, sueur ou cosmétiques) va pénétrer dans les voies respiratoires, les irriter et augmenter leur perméabilité, ce qui facilite le passage des agents pathogènes, notamment des allergènes. Le trichloramine peut également avoir un effet au niveau cellulaire en diminuant la synthèse de protéines anti-inflammatoires. Pour cette raison, il est déconseillé aux enfants dont les parents ou frères et sœurs souffrent d’asthmes ou d’allergies de se baigner dans de l’eau traitée avec du chlore.

Image d'une ventoline

Ces mêmes études ont démontré les effets à long terme du chlore et ses répercussions sur la qualité de vie à long terme : les personnes qui ont beaucoup fréquenté les piscines étant enfants sont plus sujets aux allergies lorsqu’ils grandissent. C’est donc pour cela qu’en Europe, l’asthme et les allergies sont corrélés à la densité en piscine, et que les nageurs sont les sportifs professionnels qui ont le plus d’asthme.

Toutefois, des études complémentaires ont nuancé ces résultats en montrant que seul un certain nombre d’heures cumulées a un risque réel sur la santé, et qu’au contraire, fréquenter la piscine sans trop en abuser permet chez les enfants à risque d’améliorer leur fonction respiratoire.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Si vous souhaitez baigner votre bébé très jeune, il faudra privilégier les piscines qui disposent d’un système de désinfection autre que par le chlore. L’électrolyse par exemple est de plus en plus utilisée face aux dangers du chlore pour la santé. Il faut savoir cependant que c’est le système le plus coûteux à installer pour sa piscine.

Maladie réspiratoire

Image maman et bébé en dehors de l'eau

Si votre enfant a déjà fait une bronchiolite ou que vous avez des antécédents d’allergies ou d’asthme dans votre famille, alors il est conseillé de bannir les piscines à chlore au moins jusqu’aux 7 ans de l’enfant. Mais si vraiment vous souhaitez l’inscrire aux bébés nageurs, alors il faudra au préalable en parler à votre médecin ou pédiatre, qui pourra examiner la santé de votre bébé et établir un certificat de non contre-indication. Choisissez bien votre piscine : il en faut une qui applique une réglementation stricte, comme le port de bonnets de bain ou de couches jetables mais Ne soyez pas trop stressé : les bébés nageurs sont très réglementés pour éviter tout problème : l’eau est changée régulièrement, le bassin est réservé aux bébés seulement, la température de l’eau et de l’air sont ajustées…

Comportement du bébé

De plus, si vous vous baignez avec votre bébé, ne restez pas trop longtemps dans l’eau : commencez par une séance de 10 minutes avant d’augmenter progressivement jusqu’à 30 minutes. Apprenez également à observer comment réagit votre bébé : s’il frissonne ou que ses lèvres bleuissent, quelle que soit la durée de la baignade, sortez-le de l’eau.

Ne forcez jamais votre bébé à se baigner car cela pourrait entraîner un traumatisme voire une phobie de l’eau. De même, si votre bébé est malade ou enrhumé, évitez la baignade.

Prévention des risques de noyades

Autre précaution à prendre pour éviter la noyade : mettez systématiquement des brassards à votre bébé à partir de 6 mois. Un moment d’inattention est vite arrivé !

Après la baignade, si votre piscine est chlorée ou si vous vous êtes baigné dans l’eau de mer, rincez bien votre bébé pour enlever tout reste de chlore ou de sel. Séchez-le bien avec une serviette bien chaude puis appliquez sur sa peau du lait hydratant. Donnez-lui à manger et à boire car même si on ne s’en rend pas compte, on se déshydrate dans l’eau !

Quelle eau de baignade doit-on privilégier ?

Il est préférable d’opter pour une eau traitée et désinfectée, que ce soit au chlore (dans les piscines publiques) ou au sel, au brome ou au Baquacil, cela évitera les infections. Mais, au vu des dangers du chlore, il est important d’avoir l’aval de son pédiatre avant de baigner son bébé pour la première fois, et de bien le rincer après chaque baignade pour éliminer toute trace de chlore ou de sel.

L’eau des lacs ou de la mer est à prendre avec des pincettes car elle n’est pas traitée et comporte donc plus de risques microbiens. Vous pouvez toutefois vous renseigner sur la qualité de l’eau auprès de votre municipalité pour être sûr de ne pas prendre de risques.

Photo d'un lac

Quelles heures pour la baignade ?

On évitera de baigner son bébé juste après le repas. Même si la règle des 3 heures n’est plus d’actualité (il a été prouvé que la digestion n’a pas d’incidence sur le risque de malaise pendant le bain), votre bébé sera moins alerte après le repas. Toutefois, le repas ne doit pas être trop loin, ou alors donnez-lui un petit en-cas à manger avant le bain, pour qu’il ait de l’énergie : la baignade fatigue vite les bébés.

Pour une baignade à la plage, il faut éviter les journées continues, et les créneaux horaires où le soleil est le plus haut (11h-16h).

Les bébés nageurs

Les cours de bébés nageurs sont une bonne option pour que votre bébé s’habitue à se baigner petit à petit. En effet, ces cours sont organisés dans des piscines, en groupe avec d’autres parents et leurs bébés, et le but est d’apprendre à votre bébé à développer son aisance et sa coordination dans l’eau à travers des jeux ludiques et collectifs.

Bébé nageur en action

Les cours de bébé nageur sont accessibles aux bébés à partir de 4 à 6 mois selon les piscines. Ils vont non seulement leur permettre de partager un moment de complicité avec leurs parents et de s’amuser, mais aussi de développer leurs sens et leur coordination. C’est une véritable séance d’éveil ludique ! En plus, votre bébé apprendra également à prendre confiance dans le milieu aquatique et vous aurez moins de mal à le faire prendre un bain.

Pour les bébés nageurs, tout est fait pour que votre bébé se sente bien dans l’eau. L’eau est chauffée à 32 °C et de nombreux jeux (collectifs ou avec ses parents) sont prévus pour le bébé, avec l’aide d’accessoires ludiques.

Durant les séances de bébé nageurs, votre bébé apprendra à entrer dans l’eau, à plonger la tête sous l’eau, à maîtriser sa respiration, et à flotter et bouger dans l’eau grâce à de nombreux accessoires (toboggans, planches, bouées…). Il apprendra progressivement à être rassuré et autonome dans l’eau, mais aussi à interagir avec les autres via des jeux collectifs.

Les bébés nageurs sont une bonne manière de participer activement au développement de votre bébé et de faire quelque chose avec lui. La seule contre-indication concerne les bébés qui ont déjà montré des faiblesses respiratoires, pour les raisons évoquées plus haut. Sinon, cette activité est fortement conseillée !

Reçois les 5 astuces à connaitre avant de démarrer son projet piscine.

Auteur de l’article : Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *