Filtration piscine : Fonctionnement

Plan système de filtration sans options
Plan système de filtration sans options

Après avoir lu cet article, vous comprendrez le fonctionnement d’un système de filtration piscine. Le plan ci-dessous montre un plan d’installation basique que vous retrouverez dans la plupart des piscines. Je vous propose de faire un tour d’horizon et de retrouver mes recommandations pour tous les éléments : Skimmer, pompe, filtre piscine …

Skimmer

Pour débuter, le skimmer aspire l’eau située dans le bassin. En effet, il va récupérer l’eau à la surface et la faire circuler en direction des filtres.

Le placement de cet élément dans votre piscine est important, car c’est lui qui va définir le niveau d’eau maximum et minimum de votre piscine (le fil d’eau). Le skimmer est un élément essentiel du système de filtration piscine, car il a plusieurs rôles comme :

  • Écrémer l’eau : équipé d’un panier récupérateur, il va servir de premier filtre pour récupérer les plus gros débris déposés à la surface de votre piscine.
  • Permettre d’évacuer le trop-plein en cas de forte pluie ou chute de neige. Il peut également arriver un oubli d’arrêt d’eau après un rajout dans votre piscine. Ne riez pas, cela vous arrivera à vous aussi 😉
  • Diffuser les produits de traitement : Le panier du skimmer peut accueillir les produits de traitement de l’eau comme les galets de chlore ou le brome.

À noter : pensez à adapter le nombre de skimmers à la surface du plan d’eau et au débit du circuit hydraulique de votre piscine.

Bonde de fond

Récupère l’eau plus froide du fond pour en assurer le brassage. Grâce à elle, la température de l’eau devient complètement homogène et les produits sont mieux répartis dans le volume d’eau. Comme le skimmer, elle aspire l’eau et l’envoie vers le filtre. ATTENTION : Je ne recommande pas toujours l’installation de bonde de fond sur une piscine construite par soi même. En effet, la quasi-totalité des fuites dont j’ai entendu parlé venez de cet endroit. Très clairement malgré les avantages décrits ci-dessus, vous avez parfois plus à y perdre qu’à y gagner. Surtout avec les nouvelles tendances de piscines moins profondes (1.50 m pour ma part). Si vous décidez de l’installer, soyez précautionneux. Si non, prévoyez d’acheter une pompe vide cave.

Prise balai

Pour nettoyer votre piscine, il faut venir brancher l’aspirateur à la prise balai. Cependant, vous pouvez nettoyer votre piscine à l’aide d’un balai et tuyau (manuellement) ou un robot aspirateur (automatiquement). C’est un élément très pratique pour l’entretien faisant parti des pièces à sceller lors de la construction de votre piscine. L’installer entre 10 et 15 cm sous la ligne d’eau. La prise balais n’est pas un élément indispensable, car il existe des adaptateurs pour aspirer à l’aide du skimmer, mais c’est un bon plus.

Pompe

C’est le cœur du système de filtration de votre piscine. L’élément central qui permet d’aspirer l’eau, la faire circuler dans tout le système de filtration piscine avant de la renvoyer dans le bassin via les buses de refoulement. Il existe de nombreux modèles en vente, par conséquent, il n’est pas toujours facile de savoir laquelle prendre. L’importance est de trouver la plus adaptée à votre piscine selon un certain nombre de critères. Par exemple : Volume d’eau à filtrer, débit de filtration piscine, puissance, niveau sonore …

Une source électrique alimente la pompe pour la faire fonctionner. Régulièrement sollicitée, cela fait d’elle l’élément le plus susceptible de tomber en panne. Je vous conseille donc de ne pas lésiner sur la qualité lors de l’achat et de prévoir un programmateur pour que le système de tourne pas en permanence. La pompe se compose :

  • d’un préfiltre (comme dans le skimmer) retenant les éventuelles grosses impuretés. Vous pouvez également y placer votre produit de traitement à l’intérieur.
  • d’une turbine assurant la circulation de l’eau.
  • d’un moteur permettant la mise en mouvement de la turbine.

À noter : la pompe ne doit pas être trop éloignée du bassin. En effet, cela provoquerait trop de pertes pour son bon fonctionnement. Cependant, rien d’irrémédiable, si votre configuration fait que votre local technique se situe à plus de 10 m de votre piscine, il faudra surdimensionner votre pompe. C’est une donnée à intégrer immédiatement dans votre projet.

Filtre (média filtrant)

Le média filtrant est un composant du filtre. Une fois l’eau aspirée par la pompe et envoyée au filtre, elle va traverser le média filtrant. Il joue le rôle de tamis et permet d’éliminer toutes les impuretés de l’eau lorsqu’elle le traverse. Bon nombre de médias filtrants sont proposés sur le marché, le choix se fait selon vos contraintes techniques, votre budget, la qualité d’eau souhaitée… en voici quelques exemples :

  • Le sable : le plus présent sur le marché.
  • Billet de verre : efficace et écologique
  • La cartouche : à glisser dans le filtre
  • Fibalon : léger et efficace

Au même titre que la pompe est le cœur, le filtre est le poumon du système de filtration piscine. À noter que la position vidange du filtre permet de vider la piscine en aspirant l’eau via la bonde de fond.

Refoulement

Une petite buse dite de “refoulement” sert à renvoyer l’eau dans la piscine après avoir parcouru le système de filtration piscine. Elle permet également de créer un courant dans le bassin afin de mélanger les produits de traitement d’eau et d’envoyer les impuretés déposées sur l’eau vers le skimmer. Bien souvent les buses sont orientables pour s’adapter à nos différents besoins. Il peut y en avoir une ou plusieurs en fonction de la taille du bassin.

Kits que je vous recommande pour piscine 7m x 4m x 1.5m :

Les options

Jusqu’à présent, nous avons parlé du système de base. Cependant, vous pouvez y ajouter bon nombre d’options pour améliorer l’efficacité du traitement de l’eau, mais aussi vous faire gagner du temps pour le nettoyage de votre piscine. Ci-dessous, vous trouverez quelques options que je trouve intéressantes.

Le suppresseur

C’est une option que je trouve intéressante, car elle participe et facilite le nettoyage de votre piscine pour un prix très raisonnable. En effet le rôle du suppresseur est d’aspirer l’eau du bassin et la refouler avec une pression plus élevée (2x) que la pompe. Par conséquent, il y aura un brassage de l’eau dans le bassin beaucoup plus important. Ce suppresseur est à associer à un robot nettoyeur bien particulier, refoulant l’eau. Son activité sur les surfaces du bassin décoléra toutes les particules. Durant la session de nettoyage à haute pression, le robot aspire les impuretés dans son sac. Les quelques particules restantes et flottantes seront aspirées une fois le fonctionnement normal (avec pompe) rallumé.
Attention ! Il ne faut pas faire fonctionner le suppresseur en même temps que la pompe, sous peine de détériorer le système de filtration piscine.

Où se place t’il ?
Schéma filtration piscine avec option suppresseur.

Chauffage

Étendre la période d’utilisation de sa piscine avec une température agréable, c’est possible ! En ajoutant à votre installation un système de chauffage permettant d’augmente la température de votre piscine. Voici plusieurs exemples :

  • La pompe à chaleur : C’est très clairement la plus répandue sur le marché (environ 70%). Elle permet de récupérer les calories présentes dans l’air et de les restituer à l’eau. Ce principe de fonctionnement lui offre un très bon rendement. .
  • L’échangeur thermique : Le principe est de connecter le réseau hydraulique de votre piscine à celui de votre maison (chaudière, panneaux solaires, pompe à chaleur… ). Cela permet de rentabiliser votre installation déjà existante. Cependant, cela ne s’adapter pas à toutes les configurations, car la source de chauffage ne doit pas être trop éloignée du bassin et être assez performante.
  • Le réchauffeur électrique : Peu onéreux à l’achat et facilement intégrable à une installation existante c’est une simple résistance à intégrer au circuit. Ce qui plombe très nettement les avantages de ce système est sa consommation très importante d’électricité.
  • Chauffage solaire : L’eau circulant dans un réseau de tuyaux capte et emmagasine la chaleur du soleil. Contrairement au réchauffeur électrique, il n’y a aucun frais de consommation électrique, mais c’est son prix à l’installation qui vous freinera certainement. À noter : on voit souvent sur internet des installations “faites maison” donc bon marché, mais beaucoup moins performantes.
Où se place t’il ?

Schéma filtration piscine avec option chauffage.

Automatisation du traitement d’eau

Certains produits de traitement de piscine permettent d’ajouter à votre circuit hydraulique une régulation automatique d’injection et de régulation du pH. Par exemple, le sel permet avec ce système de ne plus avoir à vous préoccuper du pH de votre piscine, contrairement au brome et au chlore. Le principe est simple, un capteur analyse le pH de votre piscine. Celui-ci relié à une électrolyse va libérer la quantité de produits adaptés aux informations remontées par le régulateur de Ph. Bref, c’est un gain de temps et un confort d’utilisation non négligeable, surtout que sans ce dispositif, le niveau de Ph doit être vérifié 2 fois par semaine.

Où se place t’il ?
plan-filtration  option régulateur de PH
plan-filtration option régulateur de PH

En Conclusion

Comme vous avez pu le voir, le système de filtration d’une piscine n’a rien de bien compliqué. Il y a en a pour tous les budgets et tout type de piscine. Acheter du matériel de qualité et dimensionné est une condition sine qua non pour une longue durée de vie de votre installation. Ne vous jetez pas sur les premiers prix, car dans le temps votre système de filtration piscine vous coûtera beaucoup plus cher, vous prendra plus de temps et impactera même la durée de vie de votre bassin. Chose importante, si vous ne voulez pas d’option à la construction de la piscine, prévoyez tout de même la place pour les ajouter. A noter : Le système de filtration s’adapte aux différents types de piscine.

Schéma filtration piscine avec toutes les options exposées ci-dessus.
Schéma filtration piscine avec toutes les options exposées ci-dessus.

Auteur de l’article : Yann