6 astuces pour construire une vraie piscine pas chère

Illustration d'une tirelire.

Les budgets de construction sont bien souvent mal calibrés entre nos envies et ce que nos finances nous permettent de faire. Dans cet article, je vous explique comment construire sa piscine pas chère, à moindre coût et durable dans le temps. Cela dépend directement des choix techniques que vous allez faire dans l’étude de votre projet et de la qualité des matériaux utilisés. Je ne suis pas là pour dire que telle ou telle option est la meilleure, je vous expose simplement les choix m’ayant permis d’économiser un maximum. 6 optimisations pour réduire votre budget de construction piscine.

1 – La faire soi-même ou passer par un professionnel ?

Peu de suspens à ce sujet, car vous vous en doutez, payer de la main d’œuvre pour la construction de sa piscine va faire exploser le budget. Il est donc indispensable de faire ses travaux soi-même si l’on veut s’offrir une très belle piscine à un prix défiant toute concurrence. À travers mon blog et ma chaîne YouTube, j’essaie de donner un maximum d’informations pour que le plus de personnes possible se lancent dans ce super projet, que j’ai moi-même réalisé. Je vois également beaucoup d’avantages à cela :

  • Vous aurez une parfaite connaissance de votre installation et du fonctionnement de votre système de filtration,
  • Il n’y aura pas de garantie sur votre piscine. Mais vous n’en n’aurez pas vraiment besoin, vous avez tout fait, vous serez donc parfaitement à même de faire une éventuelle réparation,
  • Le plaisir de se lancer de nouveaux défis et la fierté de les accomplir.,
  • Profiter d’une piscine haut de gamme, à bas prix.

Si vous n’êtes pas trop fainéant et avez toutes vos facultés motrices, vous pouvez le réaliser. Je ne suis pas du tout du monde de la maçonnerie et j’ai fait moi-même ma piscine de 7 m par 4 m pour la somme de 8 000 euros. A titre de comparaison, les devis des professionnels s’élevaient à 15 000 euros pour une coque et 23 000 euros pour une béton.

2- Le type de piscine

Il existe trois principaux types de piscine : bois, béton et coque. Pour faire son choix, il y a plusieurs questions à se poser :

Lequel a la meilleure durée de vie ?

Pour la durée de vie, c’est le bois qui est bon dernier. En effet, enterrer du bois est un non-sens. Le bois est un matériau vivant, ayant besoin de respirer ; si la piscine est enterrée, ce n’est pas possible. De plus, le bois n’aime pas être au contact de l’humidité, même s’il est traité pour cela. À ce stade, j’élimine donc le bois de mes possibilités.

Les piscines coque et béton ont à peu près la même durée de vie. Cependant, le gel coat de la coque servant à l’étancher a besoin d’être refait environ tous les 15 ans. Cela coûte assez cher et doit être fait par un professionnel.

Quelle piscine coûte le plus cher en main d’œuvre ?

C’est la piscine béton. Pourquoi est-ce un facteur important ? Car c’est le type de construction où le prix de la main d’œuvre est le plus important. En le faisant vous-même, cela permet de réduire de manière plus conséquente les coûts. Si l’on prend l’exemple de la piscine coque, sur les 15 000 euros énoncés précédemment, vous n’économiserez pas plus de 3 000 euros car la coque en elle-même coûte 12 000 euros, cela reste cher.

Quelle technique m’est personnellement accessible ?

Vous n’allez pas construire une usine pour produire votre propre coque et faire des économies, cela n’a aucun sens Vous l’aurez donc compris, je trouve la piscine béton plus accessible pour les particuliers. Même s’il ne faut pas non plus se lancer à l’aveugle dans ce type de projet, il est réalisable par tout-un-chacun.

Quels matériaux sont les moins chers ?

Ne pouvant construire votre propre coque, c’est la piscine béton où les matériaux vont coûter le moins cher. Les postes à prendre en compte a minima sont les suivants : terrassement, agglos, béton, ferraillage, revêtement, système de filtration, sécurité du bassin.

Pour construire sa piscine pas chère, j’ai décidé d’opter dans mon projet pour une piscine conçue en béton à bancher. J’ai écrit un article complet à ce sujet, voici le lien.

Montage d'une piscine en agglos
Montage des agglos à bancher

3 – Le revêtement

Permettant d’étancher le bassin, bon nombre de possibilités s’offrent à vous avec des prix, des technologies et des systèmes de poses différents. J’en ai éliminé trois directement pour un prix trop élevé et un pour une durée de vie insuffisante.

  • Carrelage : Très beau mais trop cher,
  • Enduit,
  • Polyester : Trop cher, autant prendre une piscine coque,
  • Peinture : Doit être refaite trop souvent,
  • Liner PVC,
  • Membranes armée : Trop cher.

Reste donc à comparer le liner PVC et l’enduit. Pour être tout à fait honnête, j’avais dans un premier temps opté pour un liner, mais après avoir discuté avec plusieurs professionnels et obtenu des devis, j’ai changé mon fusil d’épaule. Le liner n’est pas si facile à poser que ce que je pensais. J’aurais pu le faire moi-même, mais aimant les choses bien faites, je n’aurais pas supporté le moindre pli. Le faire monter par un professionnel coûte environ 1 000 euros, s’ajoutant au 1 500 euros de liner + matériel, mon budget allait exploser… J’ai donc fait le choix budgétaire pour une piscine pas chère, plutôt qu’un choix pratique en optant pour un revêtement en enduit hydrofuge.

4 – Le terrassement

Pour cette étape du chantier, il faut bien différencier la partie consistant à creuser la piscine et la partie évacuation des terres. En effet, dans les devis, ce sont deux lignes bien distinctes. Il coûte souvent aussi cher de creuser que de faire évacuer, car les décharges vous feront payer par rapport au volume de terre rapporté.

Faire le trou

Vous allez être étonné, mais je vous conseille de passer par un agriculteur. En effet, ce n’est pas leur activité principale, mais ils sont souvent très bien équipés. Certaines entreprises de travaux publics n’hésitent pas à faire appel à leurs services en cas d’urgence. A titre personnel, j’ai réalisé mon trou avec un agriculteur aux commandes de l’engin, je servais de manœuvre.

Trou piscine / Terrassement piscine

Évacuation des terres

Les terres évacuées ont été envoyées à la décharge, ce qui m’a coûté 1 100 euros (trou + évacuation). Mais vous pouvez également optimiser en allant démarcher des promoteurs s’il y a un chantier proche de chez vous. Ils sont souvent à la recherche de terre pour les remblaiements et ne vous feront donc rien payer.

5 – Système de filtration : attention aux options

Votre piscine a besoin d’un système de filtration de base afin de traiter l’eau. Cependant, bon nombre d’options existent et peuvent être très agréables :

Photo d'un régulateur de Ph
  • Régulateur de pH : Permet de réguler automatiquement la diffusion de produit chimique dans votre bassin.
  • Le chauffage : Allonge les saisons de baignade.
  • Le suppresseur : Facilite le nettoyage de votre piscine.
  • Piscine connectée : Permet de contrôler et gérer vote piscine à distance.

Très clairement, les options pour votre piscine vont coûter cher, risquant de faire exploser votre budget. Je vous conseille donc de ne pas prendre d’option. S’il y en a une à prendre de mon point de vue, c’est le régulateur de pH qui offre une facilité d’utilisation au quotidien. En début de saison, vous mettez votre sac de sel et vous ne vous occupez plus du pH de votre piscine.

6 – Le système de sécurité

Depuis 2003, la législation oblige chaque détenteur d’une piscine à sécuriser son bassin afin d’éviter les accidents, les chutes et les noyades. De nombreux systèmes permettant de se protéger du risque de noyade existent. Comme vous l’avez compris, je me suis centré vers les prix les plus bas du marché. Avant cela, petit tour d’horizon des possibilités :

  • Les barrières : Bien souvent inesthétiques mais bon marché,
  • Les alarmes : Bon marché, discrètes mais alertent une fois l’accident intervenu,
  • Les couvertures (ou volets) : Très cher mais très beau,
  • Les abris : Très cher et permettant de se baigner toute l’année.

Par rapport à mon budget, j’ai donc éliminé directement les deux dernières options. Au passage, si j’avais eu les moyens, j’aurai opté pour les couvertures, je trouve cela magnifique !
L’alarme est l’élément le moins cher pour un esthétique préservé. Cependant, ayant un enfant en bas âge, le risque d’accident n’est pas éliminé et c’est un vrai problème pour moi. L’alarme est parfaitement adaptée aux personnes sans enfant. Les barrières vont donc faire leur apparition prochainement autour de mon bassin. Elles m’ont coûté 400 euros pour 16 mètres alors qu’une alarme correcte s’achète 200 euros.

Conclusion

Vous l’aurez compris, construire sa vraie piscine pas chère est une question d’investissement personnel. Mais relève aussi d’un choix judicieux des différents matériaux et matériels afin d’optimiser votre installation.

Auteur de l’article : Yann